A.S.O.

DAKAR 2016 : PLAN B, VITESSE GRAND V !

Le 10/11/2015 à 13:53:00

Suite à la décision du Pérou de renoncer à l'édition 2016, le Dakar s'est appuyé sur sa connaissance des territoires argentin et bolivien pour dessiner un tracé alternatif. Grâce à l'indéfectible appui du gouvernement argentin et au concours des autorités boliviennes, le nouveau parcours invitera à l'audace, sur des étapes techniques et rapides... mais pas seulement.

DKR 2015 - 16/04/2015 - Presentation Dakar 2016 - Palais Wagram - Paris - France - (L'Equipe)

Les pilotes et équipages du Dakar ont finalement rendez-vous à Buenos Aires ! Au terme de trois semaines d’un travail intense sur le terrain en commun avec les autorités des pays hôtes qui ont fait preuve d’une mobilisation exceptionnelle, les équipes du rallye ont pu construire un parcours dont les caractéristiques restent fidèles en tous points aux valeurs de l’épreuve.
« C’est grâce à l’implication immédiate et à l’engagement sans faille des autorités boliviennes et argentines à nos côtés que nous avons pu trouver les solutions techniques appropriées afin de relever le nouveau défi qui s’est imposé à nous à la fin du mois d’août. C’est la fidélité au Dakar des institutions des deux pays qui permet aujourd’hui d’offrir aux concurrents une édition 2016 de qualité », souligne Etienne Lavigne, Directeur de l’épreuve.
Si les dates ont pu être préservées et le nombre d’étapes inchangé, le kilométrage de spéciale restera lui aussi équivalent et se déroulera sur des terrains dont la nature obligera toutefois les concurrents à enclencher un autre logiciel de pilotage et passer à la vitesse supérieure : moins de dunes et davantage de pistes techniques pour les trois premier jours, qui emmèneront le rallye jusqu’à San Salvador de Jujuy. Ensuite, un dispositif d’un type nouveau a été imaginé pour rejoindre la Bolivie et particulièrement le bivouac d’Uyuni, où les véhicules de toutes les catégories seront cette fois réunis. « Avant d’y arriver, les pilotes seront placés dans une configuration marathon inédite, explique Marc Coma, Directeur sportif de l’épreuve. Nous allons mettre en place un parc totalement fermé à Jujuy pendant que les véhicules d’assistance anticiperont la longue route vers Uyuni. Le séjour bolivien garde la spécificité d’imposer aux concurrents trois jours de course en haute altitude ».
Après avoir rejoint Salta pour la journée de repos du 10 janvier, le Dakar reprendra sa route en direction de Rosario en empruntant le parcours initialement dessiné pour l’édition 2016. Les six étapes à disputer dans les contreforts de la Cordillère des Andes avaient précisément été conçues dans la perspective d’une fin de rallye exigeante et corsée, avec plusieurs spéciales sablonneuses notamment dans le secteur de Fiambala. Marc Coma, qui a supervisé sur place les reconnaissances du parcours, prévient justement que « la notion d’endurance prendra tout son sens sur ces étapes, puisque les motos et quads auront une deuxième étape marathon à gérer dans la deuxième semaine. J’ai le sentiment que des rebondissements en tête de course sont plus que probables sur ces spéciales ».

Le programme du Dakar 2016 :

31/12 et 01/01 : Vérifications administratives et techniques
02/01 : Podium à Buenos Aires
03/01 : Buenos Aires - Villa Carlos Paz
04/01 : Villa Carlos Paz - Termas de Rio Hondo
05/01 : Termas de Rio Hondo - Jujuy
06/01 : Jujuy - Jujuy
07/01 : Jujuy - Uyuni
08/01 : Uyuni - Uyuni
09/01 : Uyuni - Salta
10/01 : Journée de repos à Salta
11/01 : Salta - Belen
12/01 : Belen - Belen
13/01 : Belen - La Rioja
14/01 : La Rioja - San Juan
15/01 : San Juan - Villa Carlos Paz
16/01 : Villa Carlos Paz – Rosario